Nos conseils pour réussir votre CV

Malgré la digitalisation croissante des pratiques du recrutement, et la montée en puissance des réseaux sociaux professionnels, le CV dit « classique » sous word ou pdf a encore de beaux jours devant lui …

Rappel des bonnes pratiques sur le sujet 🙂

Convaincre en peu de temps : Il faut bien garder à l’esprit qu’un recruteur accorde moins de 30 secondes à la lecture d’un CV. Il est donc essentiel d’avoir un document sobre, aéré et précis, aussi bien sur le fond que la forme.

Les moyens de contact : Il est primordial de mentionner l’ensemble de vos coordonnées : notamment via une adresse mail et un numéro de téléphone que vous utilisez quotidiennement. Nous nous sommes retrouvés plus d’une fois, face à un profil intéressant, et sans moyens de le contacter rapidement !

Un CV adapté au poste recherché : Un recruteur attend avant tout un CV clair. Il doit être possible, via une lecture transversale, de déterminer votre valeur ajoutée. Le CV idéal n’existe pas : évitez un CV unique et n’hésitez pas à retravailler votre document en indiquant des mots-clés pertinents faisant référence à l’offre d’emploi qui vous intéresse.

L’utilité d’une accroche : Celle-ci vous permet de communiquer clairement vos critères de recherche d’emploi, vos points forts, vos compétences, ou encore votre projet professionnel. Nous vous recommandons de ne pas utiliser plus de 10 mots pour votre accroche, et de la placer de manière centrale, juste en dessous de votre état civil et vos coordonnées personnelles.

Choisir un CV anti-chronologique ou par compétences ? Le CV anti-chronologique (expérience de la plus récente à la plus ancienne) est le format le plus répandu. Il est approprié pour les candidats dont l’expérience professionnelle est en constante progression, et à ceux qui ont déjà de l’expérience dans le secteur au sein duquel ils souhaitent postuler.
Le CV par compétences offre une structure différente du CV classique puisque l’on retrouve : en premier, les domaines de compétences et en second, la rubrique « Expérience Professionnelle » qui retrace de manière succincte le parcours professionnel. Cette forme est plus adaptée pour mettre en avant les parcours atypiques, une activité discontinue ou des candidats qui souhaitent opérer un changement d’orientation professionnelle.

Un trou dans un CV : Un quart des CV ont une période d’inactivité dans leur parcours, cela peut être dû à une période de chômage, un congé parental, des mauvais choix professionnels etc. Libre aux candidats de l’indiquer ou non dans son CV mais il sera conseillé d’aborder cette période d’inactivité en entretien tout en restant factuel et en abordant le sujet de manière positive.