Comment aborder les sujets « tabous » en entretien ?

Cela nous est tous arrivé de ne pas oser poser des questions considérées comme « tabous » concernant la rémunération, les congés, RTT… Faut-il aborder ces sujets avec un recruteur ? Et si oui, à quel moment et de quelle manière ?

La rémunération

Si parler d’argent a tendance à être tabou dans les mentalités en France, il faut garder à l’esprit que la politique salariale de l’entreprise reste partie prenante dans la décision finale d’embauche. Reste à trouver le moment opportun pour amener le sujet en toute diplomatie.

Lors d’un entretien avec un cabinet de recrutement :
La question du salaire est généralement abordée par le consultant. Toutefois, si celui-ci n’en prend pas l’initiative, vous pouvez attendre la fin de cet entretien pour évoquer le sujet.
Lors d’un entretien avec l’employeur final :
Si dans le cadre d’un premier contact le recruteur n’aborde pas spontanément le sujet, nous vous conseillons d’en discuter plutôt à la fin d’un second entretien.

Les congés, RTT et avantages

Un recruteur sera tout particulièrement sensible au fait qu’un candidat s’intéresse tout d’abord au contenu de la mission et au projet de l’entreprise, avant de s’inquiéter des avantages annexes au poste tels que les congés, RTT ou du temps de travail.

Lors d’un entretien avec un cabinet de recrutement :
Tout comme le sujet de la rémunération, ces questions peuvent être évoqués avec tact au terme de l’entretien avec le consultant.
Lors d’un entretien avec l’employeur final :
Il est préférable d’évoquer ce sujet plutôt avec la personne en charge du recrutement durant les dernières phases du processus, et au plus tard lors de la réception de l’offre de collaboration.

Enfin, notre recommandation est de ne surtout pas adresser un mail à l’issue d’un premier entretien d’embauche, aussi bien avec un cabinet de recrutement qu’un employeur final, listant toutes les questions que vous n’avez pas osé aborder en face à face !

Prétentions salariales, avantages, congés… vous l’aurez compris, tout peut être évoqué, à condition d’y mettre les formes et de bien choisir le moment adéquat 😉