Privilégier le management de transition pour les situations d’urgence

Le management de transition : une solution pour les entreprises en difficulté

Le management de transition est un concept qui a vu le jour aux Pays-Bas dans les années 70. Cette méthode était jadis appelée « intérim management ». Elle est préconisée lors des situations critiques comportant des enjeux cruciaux pour les entreprises. C’est, par exemple, le cas durant l’absence d’un dirigeant, le déficit du management ou la fermeture de sites industriels. Progressivement, au fil de son histoire, le domaine d’application du management de transition s’est élargi, le rendant d’autant plus indispensable pour les sociétés en difficulté. Cette forme de management constitue également un moyen idéal pour fixer les crises positives auxquelles une boîte fait face. Elle est conseillée lors de l’amélioration de la performance d’une firme ou la gestion d’une forte croissance.

Sachez par ailleurs que, grâce à la fluidité du domaine du travail, recourir au management de transition devient facile.

Les compétences nécessaires pour devenir manager de transition

Le management de transition est une technique recommandée pour la résolution des situations de crise au sein d’une entreprise. Concrètement, cette méthode consiste à envoyer un agent qualifié dans un pour débuter ou accompagner une période de changement. Cette personne aura la permission d’intervenir à tous les échelons hiérarchiques de la société, que ce soit au niveau des achats ou la direction générale. De ce fait, ce manager devra être compétent dans plusieurs domaines. Des connaissances en ressources humaines et en finance sont parmi les conditions requises pour pouvoir être en mesure d’occuper ce poste. Ce responsable constitue, d’ailleurs, un composant essentiel de la boîte où il est engagé. Ses missions sont multiples. Il prendra, par exemple, en charge la restructuration d’une organisation, la formation du personnel ou encore l’accompagnement d’un projet précis. En somme, le rôle d’un manager de transition est d’appliquer de nouvelles mesures ou de mettre en œuvre une solution adaptée pour fixer les crises qui surviennent au sein d’une entreprise.

Qui peut devenir manager de transition ?

Le profil d’un manager de transition est assez particulier, car ce métier requiert une certaine polyvalence. Plusieurs conditions devront être remplies pour pouvoir prétendre à ce poste. Parmi elles figure l’expérience professionnelle. Le candidat idéal est supposé avoir occupé des rôles de directions durant au moins 15 ans dans l’Hexagone ou à l’international. La maîtrise de plusieurs langues est également nécessaire. En effet, être polyglotte permettra à un manager de transition de surmonter la barrière de la langue et de mener à bien les missions qui lui seront confiées à l’étranger. En outre, ce type d’emploi demande aussi une forte disponibilité et de la mobilité puisque, dans le cadre de son travail, cet agent devra parfois quitter sa ville de résidence ou même son pays. Par ailleurs, cette fonction nécessite une capacité de leadership, car elle implique le commandement d’une équipe.